FANDOM


ChassisModifier

En prenant en compte la relative simplicité du cadre du trike nous avons jugé qu'une étude d'optimisation topologique n'était pas nécessaire. De simples calculs de statiques seront suffisants pour déterminer les diamètres et épaisseurs de tubes idéaux.


Voici quelques vues de la maquette Catia. Ces dernières seront actualisées régulièrement.

Ensemble (5)

Ensemble (3)

Le cadre a été modifié au niveau du support de l'amortisseur. Le tube qui était rapporté sur la vue précédente est maintenant une extension du tube principal. Cela évite une soudure et donc une dispersion supplémentaire.

Ensemble (4)


Pour la barre transversale (celle qui porte les pivots de direction), un seul tube (que l'on cintrera) a été utilisé. Le cintrage est à éviter autant que possible mais aucune solution alternative n'a été trouvée pour cette partie.

Ensemble (6)

SuspensionModifier

La précédente version de suspension n'ayant rien donné d'autre que des débattements supérieurs à 150 mm une solution plus simple a été mise en place. Avec cette cinématique il est possible d'obtenir un débattement de 95mm en utilisant un amortisseur de vélo. C'est toujours un peu trop mais c'est déjà mieux. Si quelqu'un a des idées pour déplacer l'un ou l'autre composant et réduire encore un peu le débattement, laissez un commentaire sur la page discussion!

Suspat 1Suspat 2

La partie arrière, les bases et la suspension ont été reprises. Le débattement est à présent de 75mm. Nettement mieux ! Les axes de l'amortisseur sont pour l'instant formés par un boulon à tête hexagonal de diamètre 6mm (imposé par l'amortisseur). Un peu plus tard ils seront certainement remplacés par un système démontable sans outils, surtout qu'ici la vis est filetée sur toute sa longueur, ce qui n'est pas vraiment conseillé.

Le bras arrière est articulé autour de roulements 63001-2RS1 (avec joints des deux côtés). Le serrage rapide de la roue (en bleu) a lui aussi été refait. Celui d'origine ne correspondait pas à une largeur de moyeu de vélo standard. Le disque de frein à l'arrière n'est là que pour valider certaines géométries. A terme il est très probable qu'il n'y ait aucun frein à l'arrière.


ScreenShot001 (9)

DirectionModifier

Voilà donc la direction, avec le tube du cadre en gris, le jeu de direction en bleu et le porte-moyeux en rouge. La petite rondelle noire fait partie du jeu de direction. C'est sur celle-ci que va venir appuyer la coupelle (en vert) serrée par l'étoile. Le moyeu a été refait. Celui-ci correspond à un moyeu Mavic CrossRide Disc. Un système de serrage rapide a été adapté pour pouvoir démonter les roues sans outil. Il pourra être remplacé par un système du type Pitlock sans aucune modification.

ScreenShot001 (13)


Pour comprendre un peu mieux le principe de cette partie du vélo voici une coupe :


503px-Br aheadset


Le porte-moyeux sera probablement l'une des pièces les plus compliquées et les plus chères à produire. En effet c'est une pièce qui remplit plusieurs fonctions : elle sert de lien entre la roue et le chassis, elle supporte l'étrier du frein à disque ainsi que la barre de direction. Les contraintes les plus importantes liées à la production de cette pièce sont d'ordre géométrique. Pour obtenir une direction saine il convient de respecter l'épure de Jeanteaud. D'autre part pour éviter des efforts inutiles au pilote on peut faire passer l'axe de rotation de la direction par le contact de la roue au sol, d'où un angle de cintrage de 18° de la traverse. Cela a pour conséquence d'adoucir la direction. Pour l'instant le carrossage est neutre mais il peut être intéressant de le rendre positif afin de rendre le trike plus directif. Ainsi en lachant les mains du guidon, celui-ci reviendrai en position "droite" (un peu comme lorsqu'on roule sans les mains à vélo).


Porte-moyeu


Sur cette vue le porte-moyeu ainsi que l'étrier de frein (non fixé pour l'instant).


ScreenShot002 (8)


Le même mécanisme est utilisé pour le pivot qui supporte la commande de direction. Ce même pivot est placé dans le tube central. Dans ce cas il sera nécaissaire d'utiliser un expandeur puisqu'ici il n'y a pas de tube qui passe à travers le jeu de direction. L'utilisation d'une étoile n'est pas possible, contrairement aux deux autres pivots où les porte-moyeux passent à travers le jeu de direction. Cet expandeur assurera le serrage entre la coupelle (au dessus de la potence) et la cuvette inférieure. Il est visible dans la vue suivante en rouge.


JDD central transparent

Et voici pour la vue du montage sur le cadre


JDD central


ScreenShot002 (9)